AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  


Partagez | 
 

 FELIX. n'aie pas pitié des morts [...]. aie plutôt pitié des vivants et surtout de ceux qui vivent sans amour.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3, 4  Suivant

avatar
IDENTITY CARD

« Felix Smith-Thomson »
Masculin
→ NOMS COMPLETS : Felix Charlie Isidor Smith-Thomson Dmitriev
→ ÂGE : 21 ans
→ PAPIERS : 267
→ LIEU DE RÉSIDENCE : chez Mark
→ SITUATION : Célibataire
→ BOULOT : Barman



MessageSujet: FELIX. n'aie pas pitié des morts [...]. aie plutôt pitié des vivants et surtout de ceux qui vivent sans amour.   Jeu 29 Déc - 19:05

Il faut beaucoup de bravoure pour faire face à ses ennemis mais il n'en faut pas moins pour affronter ses amis. @ALBUS DUMBLEDOR, HP 1
FELIX CHARLIE ISIDOR SMITH-THOMSON DMITRIEV
américain → barman → 20 ans → saint-pétersbourg → né le 00/00/1991 en russie → célibataire → hétérosexuel → citoyen
Son père adoptif s'appelle Mark ◦ a été séparé de son frère jumeau à l'âge de 7 ans ◦ est orphelin ◦ ne surnomme pas être surnommer minou ◦ son autre surnom est Charlie ◦ Mark l'appelle Isidor ◦ il a porté jusqu'à sa majorité le nom de famille Dmitriev, Mark l'ayant rebaptisé en l'adoptant ◦ a un chat et un chien ◦ est allergique à la menthe ◦ attrappe vite des coups de soleil ◦ parle anglais, français et russe ◦ fume ◦ a déjà tenter de mettre fin à ses jours ◦ est un fan de vieux rock ◦ volage, n'aime pas les relations sérieuses ◦ aime sortir, faire la fête ◦ veut retrouver Maxence ◦ avait prit l'habitude d'écrire à son frère tous les jours depuis son départ de l'orphelinat et garde ces lettres non envoyées dans une boîte à chaussures ◦ n'aime pas son travail ◦ est hétérosexuel ◦ a toujours vécu en Russie ◦ a quitté l'école à cause de son échec scolaire ◦ déteste les lundi matins tout comme les dimanche ◦ cherche un petit appartement ◦ uc (+ d'info.)
hells angels ©


(F) une meilleure amie : ils se sont connus au collège. elle est la seule au courant de sa vie. il trouvait chez elle un réconfort et se sentait bien à ses côtés. il lui faisait confiance pour lui parler sans avoir la crainte de voir son histoire diffusée. il ne lui parlait sans aucun tabous, sans rien cacher. TAKEN
(M) un bon pote, son meilleur ami (à développer)
+ des liens farfelus, bizarres, complètement dingo. Je suis ouverte à toute proposition.

POUR LES SUJETS, ILS SONT RÉPERTORIÉS CI-DESSOUS. Pour les demandes c'est aussi ici. Je privilégie les rp avec mes liens. HAVE FUN
JE RECHERCHE
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
IDENTITY CARD

« Felix Smith-Thomson »
Masculin
→ NOMS COMPLETS : Felix Charlie Isidor Smith-Thomson Dmitriev
→ ÂGE : 21 ans
→ PAPIERS : 267
→ LIEU DE RÉSIDENCE : chez Mark
→ SITUATION : Célibataire
→ BOULOT : Barman



MessageSujet: Re: FELIX. n'aie pas pitié des morts [...]. aie plutôt pitié des vivants et surtout de ceux qui vivent sans amour.   Jeu 29 Déc - 19:05

Quel ennui mortel ce travail de barman. Il n'y a vraiment rien de passionnant. Tout ce que je vois quand je suis derrière le bar c'est des gens qui oublis leur peine, leur merde dans l'alcool. Combien de fois j'ai déjà convaincu un client d'arrêter et de se faire ramener cher lui ? Je ne compte plus. Je déteste ce job. La seule chose que j'aime ou du moins qui me rend le travail agréable c'est de te voir tous les soirs. Mark t'a embauché. Je ne te connais pas depuis longtemps - cela fait pas des lustres non plus que tu as été embauchée mais j'apprécie ta compagnie. Sauf que ça, tu le sauras jamais. Je préfère de loin jouer avec toi en te cherchant gentiment que t'avouer que j'ai un faible. Je ne crois pas en l'amour - sauf exception pour mon frère - mais des relations de couples très peu pour moi. Je préfère de loin m'amuser que de me caser. Je ne suis pas doué pour ça, de toute façon. Et puis, on est content comme ça, on s'amuse et cela s'arrête là. Pas de risque pour se faire du mal, c'est préférable.
Elea-Jane Hawkins
J'ai perdu ta trace quand nous avions sept ans. J'en veux toujours à mort à ce couple te t'avoir éloigné de moi. C'était dur sans toi, la vie à l'orphelinat. J'y ai moisi quelques années après ton départ - un cauchemar qui a prit fin quand Mark m'a adopté. La vie était mieux sous son toit mais je me sentais désespérément seul. Je me souviendrai toujours de cette nuit où je me suis réveillé après t'avoir vu mort dans mon sommeil. J'avais un très mauvais pressentiment et je me sentais tellement mal. J'ai su à la fin de la journée que je vide qui logeait à présent dans mon âme reflétait ta perte. J'ai versé toutes les larmes de mon corps. J'avais envie de me laisser mourir, exister n'avait plus aucun sens à mes yeux. Mark m'a remonté les bretelles, a réussi d'une certaine façon à me faire oublier ta mort, accepter. Ce n'était pas pour autant que je suivais le chemin qu'il voulait. Je fréquentais de mauvaises personnes, en échec scolaire et j'ai abandonné les cours pour travailler dans son bar pourri qui puait encore plus l'alcool que Mark lui-même. J'ai même tenté de me suicider tellement j'en avais marre de cette vie de merde. Il n'y a pas longtemps, ce vide, s'est comblé et j'ai alors su que je m'étais trompé. Je te sens si proche de moi à présent, que cela ne m'étonnerais pas que tu sois à Saint-Pétersbourg. Je rêve de ce jour où nous, nous retrouverons, de l'instant où je te reverrai, bro. Mais j'ai si peur que tu m'en veuille, car si à ce jour je suis prêt à tout pour te retrouver - je t'avais bel et bien oublié, d'une certaine façon, oui... Reviens-moi et pardonne moi.
Maxence Smith-Thompson
blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah Blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah Blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah Blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah
prénom prénom nom
blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah Blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah Blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah Blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah
prénom prénom nom
blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah Blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah Blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah Blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah
prénom prénom nom
blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah Blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah Blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah Blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah
prénom prénom nom
blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah Blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah Blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah Blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah
prénom prénom nom
blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah Blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah Blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah Blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah
prénom prénom nom
blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah Blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah Blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah Blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah
prénom prénom nom
blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah Blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah Blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah Blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah blah
prénom prénom nom


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
IDENTITY CARD

« Felix Smith-Thomson »
Masculin
→ NOMS COMPLETS : Felix Charlie Isidor Smith-Thomson Dmitriev
→ ÂGE : 21 ans
→ PAPIERS : 267
→ LIEU DE RÉSIDENCE : chez Mark
→ SITUATION : Célibataire
→ BOULOT : Barman



MessageSujet: Re: FELIX. n'aie pas pitié des morts [...]. aie plutôt pitié des vivants et surtout de ceux qui vivent sans amour.   Jeu 29 Déc - 19:05

you, you still have all the answers, w/maxence
il pleut sur la route, le cœur en déroute, w/betty
better watch your mind, w/poppy
come on babe, w/kaytlin
titre, w/pseudo
titre, w/pseudo
titre, w/pseudo
SUJETS EN COURS
titre, w/pseudo
titre, w/pseudo
titre, w/pseudo
titre, w/pseudo
titre, w/pseudo
titre, w/pseudo
titre, w/pseudo
SUJETS TERMINES
w/elea-jane
w/pseudo
w/pseudo
w/pseudo
w/pseudo
w/pseudo
w/pseudo
SUJETS PREVUS
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
IDENTITY CARD

« Judicaël V. Otrovski »
Féminin
→ NOMS COMPLETS : Judicaël Volodia Otrovski. (Ou Sacha Romanov, mais ça date.)
→ ÂGE : 20 ans.
→ PAPIERS : 477
→ LIEU DE RÉSIDENCE : Vassilievski. Dans le squat, wesh.
→ SITUATION : En orgie sexuelle. Disons que mon lit n'est jamais vide, et pourtant mon coeur est pris par quelqu'un que je ne nommerai pas.
→ BOULOT : Oganisateur de raves, chef autoproclamé (mais pas tyran) du squat, et chieur à plein temps.



MessageSujet: Re: FELIX. n'aie pas pitié des morts [...]. aie plutôt pitié des vivants et surtout de ceux qui vivent sans amour.   Jeu 29 Déc - 19:23

sùsù la citation de Dumby. (Y)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
IDENTITY CARD

« Hélios W. Davidovich »
Masculin
→ NOMS COMPLETS : Hélios Wladimir Davidovich
→ ÂGE : 18 ans, j'suis vieux, merde..
→ PAPIERS : 766
→ LIEU DE RÉSIDENCE : Moskovski arround...
→ SITUATION : Charmeur comme je suis, mon coeur est libre et... Bref je suis célibataire quoi.
→ BOULOT : Lycéen, et emmerdeur à mes heures perdus.



MessageSujet: Re: FELIX. n'aie pas pitié des morts [...]. aie plutôt pitié des vivants et surtout de ceux qui vivent sans amour.   Jeu 29 Déc - 19:28

Ta signature
Je veux un lien avec mon chaton.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
IDENTITY CARD

« Natalia Y. Dajmanova »
Féminin
→ NOMS COMPLETS : Natalia Yasmin Dajmanova
→ ÂGE : 20 Ans.
→ PAPIERS : 51
→ LIEU DE RÉSIDENCE : De retour dans le squat.
→ SITUATION : Pas de sentiment, que du sexe. Ca fait moins mal.
→ BOULOT : Femme de chambre & nourrice



MessageSujet: Re: FELIX. n'aie pas pitié des morts [...]. aie plutôt pitié des vivants et surtout de ceux qui vivent sans amour.   Jeu 29 Déc - 19:29

Je veux un lien !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
IDENTITY CARD

« Felix Smith-Thomson »
Masculin
→ NOMS COMPLETS : Felix Charlie Isidor Smith-Thomson Dmitriev
→ ÂGE : 21 ans
→ PAPIERS : 267
→ LIEU DE RÉSIDENCE : chez Mark
→ SITUATION : Célibataire
→ BOULOT : Barman



MessageSujet: Re: FELIX. n'aie pas pitié des morts [...]. aie plutôt pitié des vivants et surtout de ceux qui vivent sans amour.   Jeu 29 Déc - 21:58

Sans rire il est tard pour que je sois productif niveau idée. Et même pour lire vos fiches. J'ai genre grave la flemme à cette heure-ci, vous voyez ? Rolling Eyes Mais je vous veux ! Si ça vous arrange (enfin je pense pas que ça soit trop une aide non plus vu comment j'ai développer le truc) j'ai mis deux idées dans la partie je recherche. Et puis si vous avez déjà une idée (même si c'est une petite étincelle de rien du tout) je prends. Mais je vous rassure: demain je serai en forme pour réfléchir

Je vous lèche.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
IDENTITY CARD

« Judicaël V. Otrovski »
Féminin
→ NOMS COMPLETS : Judicaël Volodia Otrovski. (Ou Sacha Romanov, mais ça date.)
→ ÂGE : 20 ans.
→ PAPIERS : 477
→ LIEU DE RÉSIDENCE : Vassilievski. Dans le squat, wesh.
→ SITUATION : En orgie sexuelle. Disons que mon lit n'est jamais vide, et pourtant mon coeur est pris par quelqu'un que je ne nommerai pas.
→ BOULOT : Oganisateur de raves, chef autoproclamé (mais pas tyran) du squat, et chieur à plein temps.



MessageSujet: Re: FELIX. n'aie pas pitié des morts [...]. aie plutôt pitié des vivants et surtout de ceux qui vivent sans amour.   Jeu 29 Déc - 22:02

Citation :
est orphelinat


désolé. Arrow
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

IDENTITY CARD

« Invité »



MessageSujet: Re: FELIX. n'aie pas pitié des morts [...]. aie plutôt pitié des vivants et surtout de ceux qui vivent sans amour.   Jeu 29 Déc - 22:03

MINOUUUUUUUUUUUUUUUUU



Arrow
Revenir en haut Aller en bas

avatar
IDENTITY CARD

« Felix Smith-Thomson »
Masculin
→ NOMS COMPLETS : Felix Charlie Isidor Smith-Thomson Dmitriev
→ ÂGE : 21 ans
→ PAPIERS : 267
→ LIEU DE RÉSIDENCE : chez Mark
→ SITUATION : Célibataire
→ BOULOT : Barman



MessageSujet: Re: FELIX. n'aie pas pitié des morts [...]. aie plutôt pitié des vivants et surtout de ceux qui vivent sans amour.   Jeu 29 Déc - 22:07

Rôh merde ! Je suis fatiguée Judi' je vais corriger
Alaska, je veux que tu sois une habituée de mon lit. Si, si.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

IDENTITY CARD

« Invité »



MessageSujet: Re: FELIX. n'aie pas pitié des morts [...]. aie plutôt pitié des vivants et surtout de ceux qui vivent sans amour.   Jeu 29 Déc - 22:13

Putain, encore un Arrow

Bon, et si on élaborait un peu tout ça What a Face
Félix et Aly ont quelques similitudes. Déjà, ils sont orphelins tout les deux, c'pas négligeable. Ensuite, j'en sais rien.
Revenir en haut Aller en bas

avatar
IDENTITY CARD

« Natalia Y. Dajmanova »
Féminin
→ NOMS COMPLETS : Natalia Yasmin Dajmanova
→ ÂGE : 20 Ans.
→ PAPIERS : 51
→ LIEU DE RÉSIDENCE : De retour dans le squat.
→ SITUATION : Pas de sentiment, que du sexe. Ca fait moins mal.
→ BOULOT : Femme de chambre & nourrice



MessageSujet: Re: FELIX. n'aie pas pitié des morts [...]. aie plutôt pitié des vivants et surtout de ceux qui vivent sans amour.   Jeu 29 Déc - 22:15

Je dois aller me coucher, mais on voit ça tous les deux demain I love you
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
IDENTITY CARD

« Felix Smith-Thomson »
Masculin
→ NOMS COMPLETS : Felix Charlie Isidor Smith-Thomson Dmitriev
→ ÂGE : 21 ans
→ PAPIERS : 267
→ LIEU DE RÉSIDENCE : chez Mark
→ SITUATION : Célibataire
→ BOULOT : Barman



MessageSujet: Re: FELIX. n'aie pas pitié des morts [...]. aie plutôt pitié des vivants et surtout de ceux qui vivent sans amour.   Jeu 29 Déc - 22:22

Nate A demain I love you
Alaska Ils auraient put se rencontrer au squat ? Felix commençait à fréquenter cet endroit à l'âge de dix-huit ans environ. Avec des potes à lui - des mauvaises fréquentations aussi. Il avait besoin de voir autre chose, sa vie ne lui plaisait pas. La seule chose qui lui restait de plus cher lui avait été dérobée. D'abord à l'âge de 7 ans quand son jumeau fût adopté puis quand cette chienne de mort l'a emporté avec elle. Sauf que bon, il pensait qu'il était mort, sauf que c'était pas le cas bref. Il a commençait à faire des conneries et il avait juste hâte de terminer le boulot (il commençait à bosser en tant que barman chez son père) après avoir quitté l'école, en échec scolaire) pour aller au squat rejoindre Anton (son pote dealeur) et la bande. BREF.

Je sais pas comment ils auraient put se croiser lors d'une soirée. Peut être aurait-il put sortir d'une pièce où il avait élu "domicile" juste pour s'envoyer en l'air avec une fille. En sortant il aurait même bousculée Alaska - sans faire exprès tandis qu'il remettait son tee shirt. Et cela lui aurait peut être pas plu ? Après des idées en plus ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

IDENTITY CARD

« Invité »



MessageSujet: Re: FELIX. n'aie pas pitié des morts [...]. aie plutôt pitié des vivants et surtout de ceux qui vivent sans amour.   Jeu 29 Déc - 23:00

Large que ça lui aurait pas plus.
Après de fil en aiguille, il aurait put apprendre qu'elle était une pute, fraîchement débarquée de Buenos Aires, toussa toussa. Ensuite, j'sais pas si ça colle avec le caractère de Félix, mais il pourrait jouer avec ça, justement. Genre, lui reprocher d'être une étrangère ouj'saispasquoi. Ptêtre, lui dire que c'est qu'une conne de jouer à la pute, toussa toussa.
Bref. Tout ça pour dire, qu'au début, ça pourrait être tendu, puis j'sais pas. Tu voulais pas te taper Aly ? A la limite, contre un service que Félix pourrait rendre à Aly, elle accepterait de coucher avec lui & après, j'en sais rien ? Arrow
Revenir en haut Aller en bas

avatar
IDENTITY CARD

« Felix Smith-Thomson »
Masculin
→ NOMS COMPLETS : Felix Charlie Isidor Smith-Thomson Dmitriev
→ ÂGE : 21 ans
→ PAPIERS : 267
→ LIEU DE RÉSIDENCE : chez Mark
→ SITUATION : Célibataire
→ BOULOT : Barman



MessageSujet: Re: FELIX. n'aie pas pitié des morts [...]. aie plutôt pitié des vivants et surtout de ceux qui vivent sans amour.   Jeu 29 Déc - 23:10

Ce n'est pas du genre de Felix de cracher sur les gens comme ça. Mais peut être aurait-il put être au courant que c'est une prostituée par Anton, son meilleur pote; Bref, celui aurait pas vraiment plu la façon dont il parlait d'elle - assez méchant genre. Et par exemple un jour alors que Felix était au squat avec sa bande, Alaska serait passée devant eux et Anton aurait lâché une réflexion à la con. Elle l'aurait entendu, cela aurait un peu déraper et vu qu'Anton allait un peu trop loin dans ses propos, Felix a eut le malheur de prendre la défense d'Alaska. Ce qui fait qu'Anton n'a pas appréciée et que Alaska n'a pas compris pourquoi ? Felix ne sait pas non plus pourquoi il a agit comme tel. Juste peut être parce qu'il en avait assez de l'entendre parler comme ça. Et de son côté - sans le dire à personne, le gardant pour lui - Alaska l'attirait physiquement parlant.

Puis bonne idée pour l'idée du service. Genre, elle voulait se débarrasser d'un mec et lui aurait demandé de se faire passer pour son frère ou copain (comme tu veux) en lui promettant de coucher avec lui s'il arrivait à le chasser. Après, leur relation aurait être tourné en purement physique, des habitués. Sauf qu'il la paye pas, il lui rend juste des services et quand ça leur pète ils se font du bien ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

IDENTITY CARD

« Invité »



MessageSujet: Re: FELIX. n'aie pas pitié des morts [...]. aie plutôt pitié des vivants et surtout de ceux qui vivent sans amour.   Ven 30 Déc - 3:45

Revenir en haut Aller en bas
Invité

IDENTITY CARD

« Invité »



MessageSujet: Re: FELIX. n'aie pas pitié des morts [...]. aie plutôt pitié des vivants et surtout de ceux qui vivent sans amour.   Ven 30 Déc - 11:17

Je savais pas trop (j'avoue avoir une méga flemme quand il faut lire les fiches Arrow ), mais ça me plaît bien tout ça . Après, faudra voir comment on tire ça, dans le futur et tout
Revenir en haut Aller en bas

avatar
IDENTITY CARD

« Felix Smith-Thomson »
Masculin
→ NOMS COMPLETS : Felix Charlie Isidor Smith-Thomson Dmitriev
→ ÂGE : 21 ans
→ PAPIERS : 267
→ LIEU DE RÉSIDENCE : chez Mark
→ SITUATION : Célibataire
→ BOULOT : Barman



MessageSujet: Re: FELIX. n'aie pas pitié des morts [...]. aie plutôt pitié des vivants et surtout de ceux qui vivent sans amour.   Ven 30 Déc - 12:49

Hélios J'ai dévoré ta fiche ! Sauf que je n'ai pas vraiment d'idées encore... Cependant je verrai un lien plutôt positif. J'en reviens à toi, tu as des idées ?

Judi Il est le plus grand organisateur de fêtes qui se déroulent au squat, c'est bien ce que tu as écrit. Felix traine avec une bande dont le leader s'appelle Anton. C'est une mauvaise fréquentation, le genre de gars avec qui il vaut mieux être ami qu'être ennemi. Drogué aussi, il a incité Felix a y touché. Sauf que Felix se pose des limites : pas de drogues dures. Peut être que Judi connaitrait vaguement Anton - juste parce que celui ci est toujours à la recherche de bons plans (que ce soit fête ou drogue). De ce fait, peut être qu'un jour Anton aurait demandé à Felix d'aller à sa place, trouver au squat un prénommé Judicaël pour s'échanger en drugs. Après à voir, comment aurait réagit Judi en voyant le sosi parfait de son très bon pote Maxence ? Il aurait peut être cru à une blague ? Lui aurait-il parlé en pensant que ce soit Maxence sans que Felix n'est le temps d'ouvrir la bouche. Genre : - EH ! QUELLE HEURE IL EST ? IL MET DU TEMPS A VENIR. J'ATTENDS MA POUDRE BORDEL.
Felix se fige, ne dit rien un moment et rajoute :
- Tu connais Maxence Smith-Thomson ?
Genre Judi rigole.
- Tu as fumé quoi ? Tu arrêtes tes conneries Max, tu me fais trop rire putain. Du con.
Sauf que Felix est très sérieux.

Après faut voir si Judi est au courant que Maxence a un jumeau. De ce fait, il réaliserait alors peut être à ce moment là que ça peut être Felix. Et a voir comment il réagirait face à cela.
Je pensais que Judi pourrait aider Felix a voir Maxence ? Genre ce jour là, Max n'était pas là mais qu'il lui a donc dit de repasser ce soir vers onze heures. Après à voir, si Judi balance à Max qu'il est tombé nez à nez avec son jumeau - que son fournisseur est son meilleur pote. Et qu'il était venu à sa place car malade. Genre. Une merde du genre. Ou bien si Judi a fermé son boule jusqu'au soir ?

Natalia Natalia et Felix aurait put se rencontrer à son arrivée à Saint-Pétersbourg quand elle avait seize ans. C'est à ce même âge que Felix a commencé à fréquenter de mauvaises personnes : comme Anton le leader de la bande dont aujourd'hui il fait partie. Mais à cette époque ils faisaient que se croiser, se parler rarement. Des connaissances en gros. Puis elle s'est volatilisée, il ne la voyait plus quand il allait au squat avec Anton et la bande. Il n'y avait pas fait attention au départ, de son absence. Juste parce qu'en fait il ne la connaissait pas. Puis, il n'y a pas longtemps, il a revu une fille, plus grande - même plus jolie encore qui lui ressemblait étrangement. Les même yeux, le même sourire, ces même dents du bonheur. Pour ce qui est du reste du lien Arrow je sèche. Faudrait voir si Nat avait aperçut Felix quand elle était à Saint-Pétersbourg la première fois, au squat, si elle avait capté ou non sa présence. :) peut être un lien négatif ? Je voudrais bien en avoir - comme tu veux.

Alaska On aura qu'à voir ça dans les rp, genre. :)
Scarletta Tu désires quoi choupette ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

IDENTITY CARD

« Invité »



MessageSujet: Re: FELIX. n'aie pas pitié des morts [...]. aie plutôt pitié des vivants et surtout de ceux qui vivent sans amour.   Ven 30 Déc - 12:50

Voilà
Revenir en haut Aller en bas

avatar
IDENTITY CARD

« Felix Smith-Thomson »
Masculin
→ NOMS COMPLETS : Felix Charlie Isidor Smith-Thomson Dmitriev
→ ÂGE : 21 ans
→ PAPIERS : 267
→ LIEU DE RÉSIDENCE : chez Mark
→ SITUATION : Célibataire
→ BOULOT : Barman



MessageSujet: Re: FELIX. n'aie pas pitié des morts [...]. aie plutôt pitié des vivants et surtout de ceux qui vivent sans amour.   Ven 30 Déc - 12:51

C'est parfait ! Je te rajoute à ma prochaine MAJ
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
IDENTITY CARD

« Judicaël V. Otrovski »
Féminin
→ NOMS COMPLETS : Judicaël Volodia Otrovski. (Ou Sacha Romanov, mais ça date.)
→ ÂGE : 20 ans.
→ PAPIERS : 477
→ LIEU DE RÉSIDENCE : Vassilievski. Dans le squat, wesh.
→ SITUATION : En orgie sexuelle. Disons que mon lit n'est jamais vide, et pourtant mon coeur est pris par quelqu'un que je ne nommerai pas.
→ BOULOT : Oganisateur de raves, chef autoproclamé (mais pas tyran) du squat, et chieur à plein temps.



MessageSujet: Re: FELIX. n'aie pas pitié des morts [...]. aie plutôt pitié des vivants et surtout de ceux qui vivent sans amour.   Ven 30 Déc - 13:06

J'adore ton idée, en plus c'est trop le genre de Jude et tout Alors non Jude ne sait pas que Max a un jumeau. ce qui rend le quiproquo encore plus énorme . Et Jude aurait fermé sa gueule. C'plus marrant les surprises.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
IDENTITY CARD

« Felix Smith-Thomson »
Masculin
→ NOMS COMPLETS : Felix Charlie Isidor Smith-Thomson Dmitriev
→ ÂGE : 21 ans
→ PAPIERS : 267
→ LIEU DE RÉSIDENCE : chez Mark
→ SITUATION : Célibataire
→ BOULOT : Barman



MessageSujet: Re: FELIX. n'aie pas pitié des morts [...]. aie plutôt pitié des vivants et surtout de ceux qui vivent sans amour.   Ven 30 Déc - 13:11

Mouhahahaha c'est parfait ! Cela va être drôle Arrow
Bon, pour l'instant jusqu'à ce que j'ai pas fait ce fameux rp où les jumeaux se retrouvent, on peut pas avancer hein. Donc en gros Judi se douterait que c'est le jumeau de Max. Il aurait donc donné RDV et aurait emmené avec lui Maxence au lieu de RDV. Puis il se serait éclipsé quand Felix arrivait ? Ou au pire tu pourras intervenir dans notre rp si Max est ok aussi. Enfin je sais pas Arrow
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
IDENTITY CARD

« Judicaël V. Otrovski »
Féminin
→ NOMS COMPLETS : Judicaël Volodia Otrovski. (Ou Sacha Romanov, mais ça date.)
→ ÂGE : 20 ans.
→ PAPIERS : 477
→ LIEU DE RÉSIDENCE : Vassilievski. Dans le squat, wesh.
→ SITUATION : En orgie sexuelle. Disons que mon lit n'est jamais vide, et pourtant mon coeur est pris par quelqu'un que je ne nommerai pas.
→ BOULOT : Oganisateur de raves, chef autoproclamé (mais pas tyran) du squat, et chieur à plein temps.



MessageSujet: Re: FELIX. n'aie pas pitié des morts [...]. aie plutôt pitié des vivants et surtout de ceux qui vivent sans amour.   Ven 30 Déc - 13:28

Ca m'dérange pas moi j'aime bien. Cool
Genre j'suis l'entremetteur, sùsù !


(tu me fais penser que je dois répondre à max Rolling Eyes )
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
IDENTITY CARD

« Levannà A.T. Novacek-Levy »
Féminin
→ NOMS COMPLETS : Levannà Alice Thaïs Novacek-Levy - Mes parents ne pouvaient pas tomber d'accord entre le Russe et le Français... -
→ ÂGE : 21 ans
→ PAPIERS : 1090
→ LIEU DE RÉSIDENCE : Moskovski
→ SITUATION : Célibataire
→ BOULOT : Travaille chez un photographe en développement de pellicules.



MessageSujet: Re: FELIX. n'aie pas pitié des morts [...]. aie plutôt pitié des vivants et surtout de ceux qui vivent sans amour.   Ven 30 Déc - 16:55

Puisque dieu m'appelle Rolling Eyes

_________________


Lili, take another walk out of your fake world, please put all the drugs out of your hand. You'll see that you can breath without not back up, some much stuff you got to understand. For every step in any walk, any town of any thaught, i'll be your guide. For every street of any scene, any place you've never been, i'll be your guide. Lili, easy as a kiss we'll find an answer, put all your fears back in the shade. Don't become a ghost without no colour, cause you're the best paint life ever made. - Aaron, U-turn (Lili)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://insidemysquat.1fr1.net

avatar
IDENTITY CARD

« Felix Smith-Thomson »
Masculin
→ NOMS COMPLETS : Felix Charlie Isidor Smith-Thomson Dmitriev
→ ÂGE : 21 ans
→ PAPIERS : 267
→ LIEU DE RÉSIDENCE : chez Mark
→ SITUATION : Célibataire
→ BOULOT : Barman



MessageSujet: Re: FELIX. n'aie pas pitié des morts [...]. aie plutôt pitié des vivants et surtout de ceux qui vivent sans amour.   Ven 30 Déc - 16:57

Tu m'as appelé Dieu
Ma petite poule, parles moi de la canon qu'est Levannà, tiens.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

IDENTITY CARD

« Contenu sponsorisé »



MessageSujet: Re: FELIX. n'aie pas pitié des morts [...]. aie plutôt pitié des vivants et surtout de ceux qui vivent sans amour.   

Revenir en haut Aller en bas
 

FELIX. n'aie pas pitié des morts [...]. aie plutôt pitié des vivants et surtout de ceux qui vivent sans amour.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 4Aller à la page : 1, 2, 3, 4  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
squat my mind :: LET'S PLAY A LOVE CHARACTER :: ❖ Squat my life... :: relationship-