AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  


Partagez | 
 

 jack sedgwick - done

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

avatar
IDENTITY CARD

« Jack M. Sedgwick »
Féminin
→ NOMS COMPLETS : Jack Maxime Sedgwick
→ ÂGE : vingt deux ans
→ PAPIERS : 6
→ LIEU DE RÉSIDENCE : ec
→ SITUATION : ec
→ BOULOT : ec



MessageSujet: jack sedgwick - done   Dim 29 Jan - 18:54


JACK MAXIME SEDGWICK
NOMS : sedgwick; PRÉNOMS : jack maxime; ÂGE : vingt deux ans; LIEU DE NAISSANCE : bath, en angleterre; STATUT : célibataire; ORIENTATION SEXUELLE : hétérosexuelle; ÉTUDES / EMPLOI : étudiante en psychologie; J'AIME PAS: le froid, les flics, les dissertations, les douches froides; J'AIME : les squatteurs, le cinéma, mes cours, manger chaud, la musique; CONFRÉRIE : réponse; CRÉDIT BANNIÈRE : tumblr;

Taking picture of you :

Tout ce qu'il y a à savoir sur moi, c'est que je suis une fille incroyablement stupide. Pourtant, j'étais plutôt intelligente lorsque j'étais plus jeune, et que je voulais devenir vétérinaire comme tous les gamines de mon âge. Je me souviens de mon premier animal de compagnie, un caméléon. C'était tellement plus cool qu'un hamster ! Je jouais pendant des heures avec lui, je l'adorais. Mais je crois que ma mère l'a tué. Elle en avait une peur bleue, ce serait pas très surprenant. Si seulement ma vie s'était déroulée comme je l'avais souhaité. Aujourd'hui je suis une jeune femme totalement dérangée, folle et qui devrait vraiment voir un psychiatre. Il m'arrive d'avoir des hallucinations, parce que soyons sérieux, personne ne revient d'entre les morts pas vrai ? Et pourtant, je le vois sans arrêt, Baptiste, il me suit, m'observe et me juge, le problème.. C'est que je le vois comme je vois n'importe qui d'autre, je peine souvent à différencier ma réalité de celle d'Andrea. Parfois même, je l'entends, il me parle, et je lui réponds jusqu'à ce qu'il se taise enfin. Malgré ça, sa présence me rassure, j'aime le savoir encore auprès de moi même si je suis consciente qu'il n'est qu'une invention de mon esprit pour m'évader un peu.
Au-delà de cet aspect un peu particulier, je suis une fille simple et plutôt cool, qui aime beaucoup rire. Un peu garçon manqué, j'adore le sport et les jeux vidéos bien que je n'ai plus réellement les moyens de me faire plaisir à ce niveau-là. Du coup, je n'ai pas vraiment de mal à m'intégrer parmi les squatteurs, même si je m'entends nettement mieux avec les garçons qui me considèrent souvent comme leur pote. Andrea excepté, je pense être appréciée d'à peu près tout le monde, même si ce n'est pas franchement ce qui m'intéresse le plus. La solitude ne m'a jamais dérangée à vrai dire, elle est même l'une de mes plus fidèles compagnes. Contrairement à ce que l'on pourrait penser, je n'suis pas dépressive. Je suis quelqu'un de calme certes mais j'aime m'amuser, chahuter, dire des conneries.. Et ça, qu'est-ce que j'peux en dire ! D'ailleurs, je pense que certains doivent me prendre pour une véritable idiote, alors qu'en vérité, je suis assez intelligente. J'ai eu mon diplôme sans trop de problème et je m'en sors vraiment bien dans mes études, c'est sans doute la seule chose dont j'peux être fière dans ma vie.


The pursuit of happiness :

Je n'étais pas folle avant. J'étais une fille normale, banale, trop banale, ennuyeuse à mourir, en bonne santé, joyeuse comme tout, heureuse au possible, et même si mon monde de Bisounours ne plaisait pas à tout le monde, j'avais une vie bien remplie. Mes parents étaient de bons chrétiens, peut-être un peu extrémistes mais je n'en avais guère conscience jusqu'alors, moi qui n'étais qu'une petite écervelée profitant de son bien-être matériel sans en connaître la véritable valeur. Le soleil gris d'Angleterre m'a bercée durant l'enfance, il m'a vue grandir, m'a entendu prononcer mes premiers mots, des mots innocents et purs, parce que je l'étais encore à l'époque. Mais c'était il y a bien longtemps maintenant, et puis pourquoi s'attarder sur les périodes les plus heureuses de mon existence quand celles-ci ne sont plus qu'un lointain souvenir ?

J'ai quatorze ans. C'est la rentrée aujourd'hui, mes affaires sont prêtes depuis la veille au soir mais un poids sur l'estomac m'empêche de quitter le lit. C'est que l'année précédente ne s'est pas très bien passée, à cause de la bande d'abrutis conduite directement par Alexis. Ma fracture au bras n'a pas encore tout à fait cicatrisé et j'ai toujours quelques marques de notre dernière rencontre. Maman veut tout de même que je me lève, elle allume la lumière et tire la couette sous laquelle je me cache, comme si elle me protégeait de la réalité qui n'attend plus que moi. Alors je me lève, résignée, et dans un silence funeste, j'enfile mes vêtements un à un, lentement parce que je sais que je rentrerai encore avec un jean troué ou un t-shirt déchiré. Mes parents savent tout, bien sûr, ils ont bien compris que ce n'était pas ma maladresse notoire qui me causait tant de soucis. Mais ils s'évertuent à croire que l'école catholique extrêmement chère dans laquelle ils m'envoient est la meilleure qui soit et que par conséquent, je dois prendre mon mal en patience, "ce n'est qu'un mauvais moment à passer" qu'ils me répètent. Alors j'attends, encore et encore. Et je ne le sais pas encore, mais ce matin sonnera le début de ma longue descente aux enfers parce qu'il fallait bien qu'elle débute un jour, parce que personne ne lit les histoires simples et belles.
Ce matin, comme tous les matins quand je franchis le pas de la grille, Alexis m'attend avec ses amis, qui me regardent comme un morceau de viande, comme un chaton que l'on va pendre au bout d'une corde par plaisir sadique et cruel. Je sais que ça va être douloureux, mais je veux y mettre fin au plus vite, c'est le mieux à faire. Je crois que c'est Alexis qui porte le premier coup, au visage, toujours, sorte de rituel dont je me suis bien accommodée. Je ne crie pas, ce serait inutile, ils m'ont traînée dans un endroit oublié des surveillants. Mais ce matin, quelque chose a changé. Parce que ce matin, un garçon nous a vus, et ce matin, ce garçon ne me laisse pas seule face à mes bourreaux quotidiens. Ce matin, il s'installe devant moi et prend les coups qui me sont destinés. Ce matin, Baptiste et moi n'en avons pas encore conscience, mais cette journée donnera une tournure toute particulière à nos vies désormais liées l'une à l'autre, dépendantes l'une de l'autre, nous serons deux amoureux transis, le destin en aura décidé de cette manière.

Baptiste et moi sommes heureux, il était temps que ça arrive. Ces années ont été bien meilleures que les précédentes, lui à mes côtés. Un couple exemplaire, modèle, ces princes charmants inventés par Disney&co ne sont pas totalement illusoires finalement. Il n'est pas parfait, il a des défauts, mais j'aime ses défauts presque plus que ses qualités. Je l'aime, parce que nos doigts s'emboîtent les uns dans les autres de façon si naturelle qu'il serait criminel de tenter de les séparer, parce que nos souffles se lient et se mêlent et que ça me rend folle. Je ne dirais pas que le monde s'arrête quand mes yeux plongent dans les siens, personne ne me croirait, on m'accuserait d'exagération, de romantisme extrême. Mais qui peut comprendre ? Je ne connais que très peu de gens ayant trouvé leur véritable âme soeur, c'est pour cette raison qu'ils ne peuvent réaliser à quel point les battements de mon coeur deviennent douloureux lorsqu'il pose sa main sur mon avant-bras ou qu'il effleure mes doigts. « Andrea, Jack. Jack, Andrea. » « Salut Andrea. » Je ne suis pas timide, mais rencontrer le petit frère de mon copain me met dans un état de nerf terrible, et c'est pour cette raison que je ne parais pas très accueillante. Pourtant, Andrea a vraiment l'air d'un gars cool, et puis Baptiste n'a pas arrêté de me parler de lui en disant qu'on s'entendrait très bien tous les deux. Je tends la main en signe de sympathie, mais Andrea semble désarçonné, perdu. Ses grands yeux me dévisagent, c'est un sourire étrange qui illumine son visage, je ne comprends pas. Et je ne le comprendrai que bien trop tard finalement.

Je suis une fille bien. Je peux le jurer devant Dieu, je suis une fille bien, et une fille intelligente. J'ai été élevée dans le strict respect des coutumes catholiques, bien que je n'ai jamais réellement cru en toutes ces idioties que l'on m'a inculquées. J'aime Baptiste, d'un amour violent, il est mon âme soeur, je n'ai jamais éprouvé le moindre doute à ce sujet. Je veux finir ma vie avec lui, et je sais que c'est réciproque. Il ne me ferait jamais de mal. J'aurais simplement aimé être capable de tant de fidélité. Je suis tellement désolée mon amour, je sais que c'est une belle erreur que je commets, mais ne pas la commettre reviendrait à me noyer dans les regrets parce que je ne saurais continuer à le voir si je n'assouvis pas ce désir qui me brûle. Andrea, ne me regarde pas comme ça, tu sais qu'on n'a pas le droit, il est ton sang, il est mon amour, pitié, arrête moi, empêche moi. Assise sur ton canapé, je n'arrive pas à me détourner de toi, et pourtant je le voudrais, vraiment. Je suis la méchante de l'histoire, tant pis, j'endosserai ce rôle pour la soirée, car tu ne me jetteras pas dehors et je n'ai plus la force de partir. « Andy, il faut qu'on arrê.. » « Andy ? » J'esquisse un sourire malgré la gravité de la situation, et c'est bien ce qui m'effraie. Ce gars me fait rire, il me fait me sentir belle et bien, je suis heureuse avec lui. Bien trop. « D'où tu sors ça, toi ? » « Andrea ? » « Je préfère ça, ouais. » Il s'approche de moi, l'inévitable se produira à coup sûr, je tremble doucement, il est moi, je suis lui, nous sommes bien trop identiques pour nous aimer, et bien trop identiques pour nous détester. C'est une erreur, mais une erreur assez délicieuse pour que nous y cédions. Embrasse-moi Andrea, finissons-en, arrêtons de nous tourner autour, j't'en prie. Il s'empare de mes lèvres, conscient que je ne tiendrai pas plus longtemps. L'alcool aidant, la température monte d'un cran, je ne suis plus maîtresse de mon corps, je me laisse guider par Andrea qui paraît si sûr de lui, comme s'il avait rêvé de ce moment depuis longtemps déjà. Ses mains effleurent ma peau sous mon t-shirt, et je me surprends à le laisser faire, à le supplier de continuer, j'en ai besoin maintenant et je ne peux plus m'arrêter maintenant. Mais il y a cette putain de lueur de lucidité, comme une claque en pleine gueule que je méritais de prendre et que j'attendais avec appréhension, ce nom qui me revient, ce sourire qui s'impose à moi alors que les lèvres d'un autre se pose dans mon cou, sur ma joue et mes lèvres. « B-Baptiste. » Ce prénom murmuré n'arrête rien, à mon grand désespoir, j'aurai aimé que cela jette un froid et calme nos ardeurs. Mon corps semble n'être pas prêt à se séparer d'Andrea. « Andr.. » « Arrête Jack. » « Zffb.. cont.. continue. » Il est trop tard, on ne reviendra pas en arrière, j'aurai tout le reste de ma vie pour le regretter. Pour l'instant, contentons-nous de profiter de ce petit paradis que l'on a décidé de s'offrir en dépit de nos obligations envers Baptiste. Andrea, ne me laisse plus partir. Je ne veux pas partir.

« Jack, rappelle-moi, il s’est passé quelque chose de grave. » C'est un message vocal qui a entamé ma bonne humeur aujourd'hui. Je sors de cours, un de mes cours préféré, dans lequel je viens encore d'avoir une excellente note. J'ai passé une journée très agréable, il fait beau, chaud, mes amis et moi avons prévu de sortir ce soir, rien ne pouvait mal tourner. Je compose le numéro de la mère de Baptiste, la main tremblante, le coeur battant. Elle ne m'appellerait pas sans une bonne raison, nos relations n'étant pas des plus courtoises. « Allô Jack ? Ecoute-moi, il faut que tu viennes à l’hôpital maintenant, Baptiste vient d’avoir un accident. » Un instant, je m'arrête au milieu de la foule d'élèves qui rentrent chez eux, pas très sûre de la réaction à avoir. Je souffle, reprends mes esprits avant de lui dire que j'arrive, je me dépêche. A bien y réfléchir, elle a toujours eu tendance à tout exagérer, je ne devrais pas m'inquiéter tant que ça. Je saute dans le prochain bus, qui m'amène directement à l'hôpital. Entre temps, j'ai envisagé un millier de scénarios invraisemblables, qui me rassurent sur l'état de santé de Baptiste.
Je pousse la porte de sa chambre timidement, fais un pas, puis deux, et découvre que je suis la dernière arrivée. En premier lieu, mon regard se pose sur ses parents, dans un coin de la chambre. Madame pleure dans les bras de Monsieur qui la serre contre lui. Alors je le vois. Il est blême, pâle, il paraît si fatigué. Sa tête est bandée, un tuyau sort de sa bouche. C'est un respirateur, je le devine au bruit de la machine à laquelle il est relié. Je ne peux pas croire ce que je vois, c'est inconcevable, mon ange, je t'en prie, réveille-toi, ouvre les yeux. Reviens-moi, retournons traîner dans les rues tard le soir, je veux qu'on recommence à se disputer comme des chiens pour des broutilles, je veux qu'on s'insulte et qu'on se déchire et qu'on se réconcilie, je veux juste qu'on s'aime, c'est comme ça que ça aurait dû se passer. Je sens mes jambes me lâcher, je vais m'asseoir sur la chaise à côté du lit et je croise le regard de Baptiste. Un regard vide, absent, mort. Et ce regard n'a rien à voir avec celui, pétillant, que j'avais connu auparavant. Je glisse mes doigts dans la main de Baptiste, inerte, son contact éléctrique me brûle, la culpabilité me ronge, j'ai envie de pleurer, d'hurler, de crever mais qui suis-je pour souffrir tant ? Une simple fille qu'il a connue et qui n'a pas eu l'intelligence de reconnaître combien il était extraordinaire, puisqu'elle a fini dans le lit de son abruti de frère. Ses parents, eux, ils ont le droit d'avoir mal et de haïr le monde entier. Moi, je n'ai que ce que je mérite, petite traînée que je suis.

Les jours passent et se ressemblent, je suis fatiguée, épuisée. Cela va faire des semaines que je ne suis pas sortie de ma chambre et que je n'ai plus vu personne. Il n'y a qu'Andrea qui vient me rendre visite chaque jour, souvent, il reste assis et nous ne parlons pas, nous demeurons dans un silence funeste et triste mais qui nous réconforte l'un et l'autre. Il a perdu son frère, j'ai perdu ma moitié. Et moi, jeune fille naïve qui a toujours cru que le but de toute vie sur Terre était de trouver l'amour, je peux désormais considérer que je n'ai plus de raison d'avancer. Oh, ce n'est pas si terrible. Je ne suis pas suicidaire, je continue de m'alimenter, de rire devant des émissions télévisées. Mais j'en arrive à me dire qu'ayant vécu la seule chose qui m'importait, toutes les expériences que je pourrai acquérir par la suite ne sont que facultatives, je suis blasée, je suis un véritable fantôme qui n'a plus aucun intérêt pour le monde qui l'entoure. Andrea, tu es le seul qui puisse compter maintenant. Ton seul regard me fait tant de bien, tout autant qu'il m'éclate la tête contre un mur, parce que ça fait trop mal. Vous vous ressemblez tellement tous les deux. Ou peut-être est-ce seulement moi qui fait un de ces transferts bizarres, ces trucs psychologiques un peu effrayants dont on est capables quand on est trop dérangés pour voir la vérité en face. Andrea est là à me regarder comme on a l'habitude de le faire depuis l'enterrement. Il est assis en face de moi, et ses yeux de chien battu me rendent folle si je ne le suis pas déjà. Je m'approche, beaucoup trop près, je franchis la barrière qui nous séparait jusqu'alors, nous avons suffisamment attendu et je ne supporte plus cet atmosphère tendu qu'il y a entre nous. Je craque la première, et la culpabilité donne à ce baiser une saveur toute particulière, pas franchement désagréable. « Jack.. » « Ferme-la. » Ouais.. Le romantisme dégoulinant, ça n'a jamais été notre truc..

On a tout arrêté. Pour être honnête, j'ai tout arrêté. Andrea a plutôt mal pris notre rupture. Et bien sûr, je n'ai jamais eu la moindre envie de le blesser de cette façon, ce garçon est une perle qui mérite d'être aimé pour ce qu'il est et non pour l'image qu'il renvoie de son frère décédé. Je ne suis pas une de ces gamines fleurs bleues qui croient dur comme fer au prince charmant mais je crois en revanche que Baptiste était l'homme de ma vie, et sortir avec son frère est tellement irrespectueux, que ce soit pour l'un ou l'autre. Je n'ai pas pu endurer ces yeux accusateurs qui me scrutaient chaque nuit que je passais dans le lit d'Andrea. Il était là, toujours là à m'observer et me juger, il me déteste maintenant. J'ai trahi sa confiance, et je l'avais d'ailleurs déjà fait de son vivant. Pardonne-moi Baptiste, je t'en supplie, pardonne-moi, je ne peux pas gérer ces remords si bien que je le pensais. Ton frère est parti, je lui ai fait trop de mal. Je m'en veux tellement, si tu savais. Pour toi, pour lui. J'ai besoin que vous me pardonniez tous les deux.. Je ne suis pas si mauvaise, tu le sais, tu me connais mieux que personne, mieux qu'Andrea, mieux que moi-même. Et tu sais aussi que je vais le rejoindre, parce que je dois m'assurer qu'il va bien. Il le faut.


COMMENT AS-TU CONNU LE FORUM : par Andrea; PSEUDO : Mel'; ÂGE : dix neuf ans; PRÉSENCE : 5/7; SUR TON AVATAR : Emilia Clarke; TON PERSO C'EST : une invention; CODE DU RÈGLEMENT : Rolling Eyes ; UN PETIT COMMENTAIRE : contexte original, j'aime;


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

IDENTITY CARD

« Invité »



MessageSujet: Re: jack sedgwick - done   Dim 29 Jan - 19:31

Revenir en haut Aller en bas

avatar
IDENTITY CARD

« Jack M. Sedgwick »
Féminin
→ NOMS COMPLETS : Jack Maxime Sedgwick
→ ÂGE : vingt deux ans
→ PAPIERS : 6
→ LIEU DE RÉSIDENCE : ec
→ SITUATION : ec
→ BOULOT : ec



MessageSujet: Re: jack sedgwick - done   Dim 29 Jan - 19:44

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
IDENTITY CARD

« Levannà A.T. Novacek-Levy »
Féminin
→ NOMS COMPLETS : Levannà Alice Thaïs Novacek-Levy - Mes parents ne pouvaient pas tomber d'accord entre le Russe et le Français... -
→ ÂGE : 21 ans
→ PAPIERS : 1090
→ LIEU DE RÉSIDENCE : Moskovski
→ SITUATION : Célibataire
→ BOULOT : Travaille chez un photographe en développement de pellicules.



MessageSujet: Re: jack sedgwick - done   Dim 29 Jan - 19:59

WELCOOOME BEAUTIFUL GIRL
Willa et magnifique et j'adore les prénoms mixtes *O*
Merci beaucoup d'être parmi nous (et merci Andrea) I love you
Bon courage pour ta fiche !

_________________


Lili, take another walk out of your fake world, please put all the drugs out of your hand. You'll see that you can breath without not back up, some much stuff you got to understand. For every step in any walk, any town of any thaught, i'll be your guide. For every street of any scene, any place you've never been, i'll be your guide. Lili, easy as a kiss we'll find an answer, put all your fears back in the shade. Don't become a ghost without no colour, cause you're the best paint life ever made. - Aaron, U-turn (Lili)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://insidemysquat.1fr1.net

avatar
IDENTITY CARD

« Kaytlin E.L Swann-Payne »
Féminin
→ NOMS COMPLETS : kaytlin elizabeth lula swann-payne.
→ ÂGE : 20 ans.
→ PAPIERS : 1076
→ LIEU DE RÉSIDENCE : primorski
→ SITUATION : en couple? amoureuse en tout cas.
→ BOULOT : je sers, joue et chante dans un bar du centre ville. j'ai arrêté mes études en journalisme parce que je suis allée en taule. j'aimerai bien vivre de ma passion, la musique



MessageSujet: Re: jack sedgwick - done   Lun 30 Jan - 17:40

bienvenue
merci de ton inscription bonne chance pour ta fiche et n'hésites pas si tu as la moindre question

_________________


don't make me sad, don't make me cry.
come and take a walk on the wild side. let me kiss you hard in the pouring rain. you like your girls insane. choose your last words. this is the last time. cause you and I, we were born to die.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
IDENTITY CARD

« Judicaël V. Otrovski »
Féminin
→ NOMS COMPLETS : Judicaël Volodia Otrovski. (Ou Sacha Romanov, mais ça date.)
→ ÂGE : 20 ans.
→ PAPIERS : 477
→ LIEU DE RÉSIDENCE : Vassilievski. Dans le squat, wesh.
→ SITUATION : En orgie sexuelle. Disons que mon lit n'est jamais vide, et pourtant mon coeur est pris par quelqu'un que je ne nommerai pas.
→ BOULOT : Oganisateur de raves, chef autoproclamé (mais pas tyran) du squat, et chieur à plein temps.



MessageSujet: Re: jack sedgwick - done   Lun 30 Jan - 17:42

bienvenue belle gosse.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
IDENTITY CARD

« S. Ivy Swann-Payne »
Masculin
→ NOMS COMPLETS : Simba, Timon, Ivy Swan-Payne.
→ ÂGE : vingt quatre ans.
→ PAPIERS : 45
→ LIEU DE RÉSIDENCE : dans le boule de ta soeur.
→ SITUATION : alarmante.
→ BOULOT : dealeur, mannequin en devenir.



MessageSujet: Re: jack sedgwick - done   Lun 30 Jan - 17:49

Wesh bienvenue belle gosse
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
IDENTITY CARD

« Jack M. Sedgwick »
Féminin
→ NOMS COMPLETS : Jack Maxime Sedgwick
→ ÂGE : vingt deux ans
→ PAPIERS : 6
→ LIEU DE RÉSIDENCE : ec
→ SITUATION : ec
→ BOULOT : ec



MessageSujet: Re: jack sedgwick - done   Lun 30 Jan - 17:53

Merci les filles !

Je suis une belle gosse, c'est vrai. Mais vous n'êtes pas mal non plus
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
IDENTITY CARD

« Hélios W. Davidovich »
Masculin
→ NOMS COMPLETS : Hélios Wladimir Davidovich
→ ÂGE : 18 ans, j'suis vieux, merde..
→ PAPIERS : 766
→ LIEU DE RÉSIDENCE : Moskovski arround...
→ SITUATION : Charmeur comme je suis, mon coeur est libre et... Bref je suis célibataire quoi.
→ BOULOT : Lycéen, et emmerdeur à mes heures perdus.



MessageSujet: Re: jack sedgwick - done   Lun 30 Jan - 18:14


( je n'en dirais pas plus.)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
IDENTITY CARD

« Maxence Smith-Thomson »
Masculin
→ NOMS COMPLETS : Maxence Jeremiah Smith-Thomson
→ ÂGE : 20 ans
→ PAPIERS : 292
→ LIEU DE RÉSIDENCE : le squat
→ SITUATION : célibataire
→ BOULOT : garagiste



MessageSujet: Re: jack sedgwick - done   Lun 30 Jan - 18:55

AOOOOOOOOOON
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

IDENTITY CARD

« Invité »



MessageSujet: Re: jack sedgwick - done   Lun 30 Jan - 22:53

MEEELLLL
Revenir en haut Aller en bas

avatar
IDENTITY CARD

« Jack M. Sedgwick »
Féminin
→ NOMS COMPLETS : Jack Maxime Sedgwick
→ ÂGE : vingt deux ans
→ PAPIERS : 6
→ LIEU DE RÉSIDENCE : ec
→ SITUATION : ec
→ BOULOT : ec



MessageSujet: Re: jack sedgwick - done   Lun 30 Jan - 22:58

Je suis contente de vous retrouver ici les filles. Belle coïncidence I love you
Hélios, quelle éloquence (a)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

IDENTITY CARD

« Invité »



MessageSujet: Re: jack sedgwick - done   Mar 31 Jan - 4:36

Bienvenue ptit bombasse
Revenir en haut Aller en bas

avatar
IDENTITY CARD

« Y. Feofan A. Bielinski »
Masculin
→ NOMS COMPLETS : Feofan, Aleksei, Yasha Bielinski
→ ÂGE : 24 y.o.
→ PAPIERS : 231
→ LIEU DE RÉSIDENCE : moskovski arround...
→ SITUATION : célibataire, branleur et chieur à temps plein.
→ BOULOT : branleur, étudiant et chanteur dans un groupe.



MessageSujet: Re: jack sedgwick - done   Mar 31 Jan - 13:22

BIENVENUE FUCKING BELLE GOSSE
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
IDENTITY CARD

« Jack M. Sedgwick »
Féminin
→ NOMS COMPLETS : Jack Maxime Sedgwick
→ ÂGE : vingt deux ans
→ PAPIERS : 6
→ LIEU DE RÉSIDENCE : ec
→ SITUATION : ec
→ BOULOT : ec



MessageSujet: Re: jack sedgwick - done   Jeu 2 Fév - 22:05

Merci à vous :)
Je pense que ma fiche est terminée, s'il y a quoique ce soit à changer je ferai les modif' sans problème !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
IDENTITY CARD

« Levannà A.T. Novacek-Levy »
Féminin
→ NOMS COMPLETS : Levannà Alice Thaïs Novacek-Levy - Mes parents ne pouvaient pas tomber d'accord entre le Russe et le Français... -
→ ÂGE : 21 ans
→ PAPIERS : 1090
→ LIEU DE RÉSIDENCE : Moskovski
→ SITUATION : Célibataire
→ BOULOT : Travaille chez un photographe en développement de pellicules.



MessageSujet: Re: jack sedgwick - done   Sam 4 Fév - 21:19

Je viens de lire ta fiche, j'aime beaucoup ta façon d'écrire
L'histoire et surtout le lien avec Andréa sont très intéressants, hâte de voir comment cela va évoluer tongue Par contre, tu as oublié de remplir la confrérie à laquelle tu souhaiterais appartenir. Il me semble que c'est les squatteur mais je n'en suis pas sure. Pourrais-tu me le préciser avant de te valider ?

_________________


Lili, take another walk out of your fake world, please put all the drugs out of your hand. You'll see that you can breath without not back up, some much stuff you got to understand. For every step in any walk, any town of any thaught, i'll be your guide. For every street of any scene, any place you've never been, i'll be your guide. Lili, easy as a kiss we'll find an answer, put all your fears back in the shade. Don't become a ghost without no colour, cause you're the best paint life ever made. - Aaron, U-turn (Lili)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://insidemysquat.1fr1.net

avatar
IDENTITY CARD

« Jack M. Sedgwick »
Féminin
→ NOMS COMPLETS : Jack Maxime Sedgwick
→ ÂGE : vingt deux ans
→ PAPIERS : 6
→ LIEU DE RÉSIDENCE : ec
→ SITUATION : ec
→ BOULOT : ec



MessageSujet: Re: jack sedgwick - done   Dim 5 Fév - 9:31

Ah pardon ! Oui, les squatteurs (:
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
IDENTITY CARD

« Levannà A.T. Novacek-Levy »
Féminin
→ NOMS COMPLETS : Levannà Alice Thaïs Novacek-Levy - Mes parents ne pouvaient pas tomber d'accord entre le Russe et le Français... -
→ ÂGE : 21 ans
→ PAPIERS : 1090
→ LIEU DE RÉSIDENCE : Moskovski
→ SITUATION : Célibataire
→ BOULOT : Travaille chez un photographe en développement de pellicules.



MessageSujet: Re: jack sedgwick - done   Dim 5 Fév - 10:46

Très bien, je viens de t'ajouter au groupe I love you
Te voilà validée, n'oublie pas de remplir les champs de ton profil et n'hésite pas à nous rejoindre sur le flood et la CB. Mais nous t'attendons bien sur le plus possible en RP Amuse toi bien belle brune

_________________


Lili, take another walk out of your fake world, please put all the drugs out of your hand. You'll see that you can breath without not back up, some much stuff you got to understand. For every step in any walk, any town of any thaught, i'll be your guide. For every street of any scene, any place you've never been, i'll be your guide. Lili, easy as a kiss we'll find an answer, put all your fears back in the shade. Don't become a ghost without no colour, cause you're the best paint life ever made. - Aaron, U-turn (Lili)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://insidemysquat.1fr1.net

IDENTITY CARD

« Contenu sponsorisé »



MessageSujet: Re: jack sedgwick - done   

Revenir en haut Aller en bas
 

jack sedgwick - done

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
squat my mind :: LET'S PLAY A LOVE CHARACTER :: ❖ C'est l'histoire d'un mec... :: fiches validées-