AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  


Partagez | 
 

 (betty) Et toutes les putes et les politiciens lèveront la tête et crieront : « sauvez-nous ». Et dans un murmure je dirai « non ».

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

avatar
IDENTITY CARD

« Betty M-J Hastings »
Féminin
→ NOMS COMPLETS : Betty Marie-Jeanne Hastings.
→ ÂGE : Dix-neuf piges.
→ PAPIERS : 41
→ LIEU DE RÉSIDENCE : Le squat.
→ SITUATION : Baiseuse professionnelle. Ouais, libre mais libertine, en plus soutenu.
→ BOULOT : Parfois. Fait n'importe quoi quand il est question d'argent. Peut être prostituée, pianiste (même si elle n'a jamais touché un piano), arnaqueuse, dealeuse, peu importe.



MessageSujet: (betty) Et toutes les putes et les politiciens lèveront la tête et crieront : « sauvez-nous ». Et dans un murmure je dirai « non ».   Jeu 29 Déc - 17:27


BETTY MARIE-JEANNE HASTINGS
NOMS : Hastings, un nom qui fait un peu bourge.; PRÉNOMS : Betty Marie-Jeanne. ; ÂGE : dix-neuf ans que je vois ce foutu monde. ; LIEU DE NAISSANCE : Pensford, en pleine cambrousse au Sud-Est de l' Angleterre. Là où y'a des moutons. Je suis sûre qu'on m'a conçue en plein milieu d'un troupeau.; STATUT : Libre, ça va suffire.; ORIENTATION SEXUELLE : hétérosexuelle, mais ouverte à toute proposition, du moment qu'elle soit un minimum alléchante.; ÉTUDES / EMPLOI : prostituée libre, dealeuse, arnaqueuse, je peux même devenir pianiste si tu me donnes du fric en échange. Sinon, clocharde le reste du temps. ; J'AIME PAS: Je n'aime pas les russes. Ni les anglais, et encore moins les français. Ni les imbéciles heureux, les détraqués, les un peu trop normaux, les intellectuels, ceux qui pensent être drôles, les roux, les boutonneux, les timides, les gosses de riches, les superficiels, les vierges. ; J'AIME : fumer des gitanes. Boire un peu tout. Dormir. Baiser (beaucoup). L'argent, comme tout le monde.; CONFRÉRIE : squatteurs; CRÉDIT BANNIÈRE : tumblr;

Taking picture of you :

« Cette pétasse m'a volé mon porte-feuille y'a quelques semaines, après qu'on ait baisé. Elle a beau avoir un putain de cul, c'est une belle salope et je peux vous dire qu'elle a de la chance d'avoir « disparue » dans la nature. Mais, non, sinon, je ne connais absolument rien d'elle. D'ailleurs, je croyais qu'elle s'appelait Marley, c'est pour dire. Où est-ce que je l'ai rencontrée ? Dans un boui-boui, elle m'a quémandé une clope. Je lui ai payé un verre, et on a discuté. Et on est vite passé à autre chose, si vous voyez ce que je veux dire. Je me foutais de sa vie, faut dire. Et elle de la mienne. On s'est rapidement entendu sur ce fait. Et on a baisé, chez moi.  Et le lendemain matin, elle n'était plus là. Ce qui m'a rassuré, parce que les nanas qui squattent pour le petit déjeuné, non merci hein. Jusqu'à ce que je remarque que mon porte-feuille avait disparu. Quelle salope.»
un espèce de naze un soir.

« Betty ? C'qui ça déjà ? Oh la yjk@d*# ! Elle m'a dit que son prénom, c'était Moïra. Je l'ai rencontrée dans le train Moscou – Saint-Pétersbourg. C'est une putain d'emmerdeuse quand même ! On s'est bousculé dans le train, je lui fais, vous savez, mon sourire ravageur de mec ultra-canon quoi. Elle m'a dit d'aller se faire foutre. J'ai pas pigé, sur le coup. Et finalement, je me suis mis à côté d'elle, dans le train (parce qu'il était bondé). J'ai bien essayé de lui parler, mais elle m'a rembarré à chaque fois. En fait, je crois qu'elle aime pas trop les gens. Ou alors, c'est que moi. Je sais pas trop. Enfin, le bon côté, c'est qu'elle sait dire cake en russe, alors j'ai pu me prendre un truc à bouffer un matin grâce à elle. »

Un gars, dans le train. Rolling Eyes

« Betty, ouais, on a traîné pendant plus d'un an ensemble. C'est vrai que la première chose qui m'a marqué chez elle, c'est son putain de caractère. Elle râle, tout le temps, gifle quand elle est vexée (je peux vous dire que je m'en suis ramassé des baffes) et ne sait décidément pas dire un compliment à quelqu'un. Mais, au fond, elle est attachante, suffit de ne pas être trop susceptible pour se braquer dès qu'elle vous balance une insulte (elle est pas mal vulgaire comme nana) et d'apprendre à la connaître. »
Adrien.

« La seule fois où je l'ai approchée, c'était pour lui demander une clope. Elle m'a dit, je cite « si je te file une clope, c'est pour te l'enfoncer dans le cul, alors maintenant dégage de ma vue, pigé ? » Alors bon. J'ai préféré demander une clope à quelqu'un d'autre, forcément. »
Une nana du squat.


The pursuit of happiness :

« TU ES FAIBLE, TU ES FOURBE, TU ES FOU. TU ES FROID, TU ES FAUX, TU T'EN FOUS. »
~ Gainsbourg.

Visage rougi à cause d’une colère et d’une honte indescriptible, Betty arpente les rues désertes de Pensford, un minuscule village niché au Sud-Est de l’Angleterre. La haine bouffe ses entrailles et elle ressent une douleur vive, quelque part, à l’intérieur. Une haine profonde qui vit depuis son enfance, mais ce soir, c’est bien la première fois qu’elle la ressent aussi intensément. Elle renifle mais ne se résout pas à chialer. Ce serait accorder trop d’importance à cette salope que de laisser quelques larmes vaguer sur son visage. Pourtant, elle crève littéralement d’envie de faire demi-tour, de courir jusqu’à la porte de cette chienne et de frapper, s’abimer les poings jusqu’au sang, hurler jusqu’à la mort qu’elle n’est qu’une infâme pétasse, qu’elle ne comprend rien et qu’elle ne sait rien. Qu’elle a tort. Parce qu’elle a tort. Au lieu de ça, Betty s’arrête dans sa marche, reste immobile, complètement stoïque pendant quelques secondes. Le temps de réaliser le plus important. Désormais, Betty est une sans-abri. A dix-sept ans. Une putain de clocharde sans doute bonne à bouffer des rats. Elle ferme les yeux, laisse ses deux valises s’écrouler sur les gravions de la route. Elle hurle. D’un coup. Elle a peut-être l’espoir que sa rage s’envole au ciel, comme ça. De la même façon qu’un ballon gonflé à l’hélium. Et puis, elle injurie aussi sa mère. Son beau-père, aussi. En réponse à son cri, une dizaine de bêlements. Elle tourne la tête. Des moutons. Ces foutus moutons. « Ta gueule, les moutons. » Au cas où le mouton soit intimidé par la vulgarité, vous savez. Elle s’avachit sur ses valises. Partir de chez soi et ne pas trop savoir où aller, dans une grande ville, on peut s’en sortir. En faisant du stop, quelque chose comme ça. Quitte à montrer ses seins pour être prise. Mais dans un petit village où très peu de voitures passent, c’est tout de suite plus difficile. Elle fouille dans ses poches et en sort un paquet de cigarette qui a l’air d’avoir connu des centaines années de guerres. Gitane pendue aux lèvres, l’adolescente songe à ce qu’elle va faire. Où est-ce qu’elle va aller, et comment. Elle se dit qu’elle est sérieusement dans la merde. Et ce n’est pas peu dire. Elle ose même s’imaginer faire vraiment demi-tour, faire passer ses nerfs sur cette porte d’entrée jusqu’à ce que sa connasse de mère rapplique. Et négocier, raconter n’importe quelle connerie du moment qu’elle la laisse rester. Mais, à bien regarder, elle n’a aucune envie de la revoir. Elle tire un trait définitif sur son enfance et son adolescence. Epoque révolue. Adieu. Hélas, elle n’arrive pas à anéantir le souvenir de cette bonne femme. Les deux généreuses gifles qu’elle a eu le plaisir de lui coller au visage. Les paroles mesquines et froides. C’est évidemment, la haine que Betty vouait à sa mère était réciproque. Il suffisait d’examiner son regard pour le deviner. Malgré l’immense gouffre qui séparait la mère et la fille, Betty n’a jamais pensé une seule seconde que ça aille si loin. Jamais. Et encore même là, le cul sur ses valises, elle en reste choquée. Surprise. Elle a en tête l’expression si dur que sa mère tenait lorsqu’elle lui a craché qu’elle n’était qu’une traînée et qu’elle se doutait qu’un jour, sa propre fille charmerait son petit-ami pour la blesser. Une connerie comme ça. Idée foutrement ridicule qu’elle a toujours eu, apparemment. Pourtant, Betty n’a rien fait de mal face au petit-ami de sa mère. Peut-être qu’il y avait un semblant de flirt entre eux. C’est possible. Mais Betty n’a jamais songé à coucher avec. Trop âgé pour elle. Et simplement par respect pour sa mère. Ouais. Au fond, cette histoire, c’est invraisemblable et ridicule. Digne des feuilletons télévisés du dimanche après-midi, pour faire larmoyer les idiots. Gitane achevée, Betty écrase nerveusement le mégot au sol. Parce que, oui, elle commence à être nerveuse. Elle sort d’une de ses valises son téléphone portable. Elle ne s’en sert pratiquement pas et espère avoir de la batterie. Elle en a et compose le numéro d’une nana. Pas une amie proche ni rien, mais une nana suffisamment naïve et généreuse pour lui venir en aide. « Sadie ? Tu serais libre, là, tout de suite ? […] Ouais, ouais, bonsoir, désolée. J’ai besoin que tu m’emmènes quelque part. […] Bristol. […] Je sais pas ce que je vais y faire, et j'en ai rien à foutre.. […] J'improviserai. […] Ouais, il doit me rester deux-trois billets. . […] Parce que je viens de me faire virer. […] Bordel, arrête avec ta compassion à la con, je vais bien. Viens me chercher, je t'attends, je suis à Pensford. »

« APRÈS TOUT CE QUE LES HOMMES ONT FAIT POUR LUI, DIEU AURAIT TOUT DE MÊME PU SE DONNER LA PEINE D'EXISTER? VOUS NE CROYEZ PAS ? »
~ 99 F.

Six heures trente. Bruit odieusement agaçant d’un réveil, quelque part dans Bristol. C'est trop tôt, beaucoup trop tôt. Betty ouvre les yeux. Rideaux inconnus, draps inconnus, au final, chambre inconnue. Elle se gratte les yeux, grogne un brin. Elle n’est pas matinale. A ses côtés, ça s’active. Un type gigote, sort aussitôt de son lit et remet son pantalon. Betty ne peut s’empêcher de laisser échapper un long bâillement d’entre ses lèvres. Elle tousse à s’en crever, ce qui n’est, disons-le franchement, loin d’être charmant. Trop de cigarette pour elle. Le type, déjà complètement habillé, se retourne vers elle. Il l’observe quelques secondes. «  Quand tu auras terminé de me reluquer de cette façon, tu pourrais éventuellement me passer ma petite culotte. Sur ta droite. » Sourire mesquin sur son visage. Néanmoins, l'homme semble déconcerté. Perdu. « T’es qu’une gosse, putain. » Premiers regrets du compagnon. Une gosse. C’est sans doute vrai. Du haut de ses dix-huit ans, Betty ne s’est jamais sentie vraiment mature, vraiment adulte. Sans pour autant avoir l’impression d’être un enfant. Le type-là devait avoir entre vingt-cinq et trente ans. Aucune idée de son âge exact. Betty ricane. «  Crois-moi, tu en avais aussi envie, voire plus que moi, hier soir. Alors ferme-là au lieu de te plaindre et passe moi ma petite culotte.  » L'homme qui ne semble toujours pas remit de sa gueule de bois de la veille lance à la demoiselle ses sous-vêtements. « Tu devrais franchement partir, je dois aller bosser là. » « Je n’ai pas d’argent pour payer un taxi. » Ton tout aussi sec que le sien. Comme elle l’avait prévu, il sort deux-trois billets de son portefeuille et les lui donne violemment, avant d’ouvrir la porte. Elle recompte le tout. Largement de quoi se payer un taxi. Betty sourit. Comment extirper de l’argent à quelqu’un. Facile. « Prends pas cet air affligé, ce n’était qu’une nuit. » Une nuit sans importance, à vrai dire. Betty a une sainte horreur de dormir seule. Ce qui est, au fond, assez paradoxale puisque la journée, elle reste plutôt solitaire et à tendance à repousser les malheureux qui tentent de discuter avec elle. La nuit, c'est l'inverse. Elle abomine la solitude et a véritablement besoin d'une présence à ses côtés. Totalement bête et illogique, et elle en est consciente.
Betty fouille ses poches, comme à son habitude, afin d’en trouver une cigarette. Un « bordel » raffiné se dégage de ses lèvres. Plus de clopes. C’est la dèche, mes amis, la dèche. Et il est drôlement tôt pour aller en acheter. Putain, quelle idée aussi de se réveiller aussi tôt. A vrai dire, Betty ne sait absolument pas où traîner d’une heure aussi matinale. Parfois, elle a même l’impression de ne rien foutre de sa vie. Elle ne va plus en cours. Elle n’a aucun job. C’est certain, il lui en faudrait un pour gagner un peu d’argent, ne serait-ce que pour se payer ses clopes, sa bouffe. Mais, voyez-vous, Betty a un foutu caractère et sait pertinemment qu’elle ne pourra jamais travailler correctement pour quelqu’un. Elle se ferait renvoyer trop rapidement. Elle ne serait jamais à l’heure. Aucune chance de percer dans ces conditions. L’ennui, c’est qu’à cause de ça, Betty manque cruellement d’argent. Elle se débrouille comme elle peut en tirant deux-trois billets de ses conquêtes, que ce soit en volant (plus ou moins discrètement) ou en trouvant une excuse bidon, comme cette fois, pour le taxi. C’est certain, elle n’ira pas loin comme ça et sera rapidement à sec. Mais bon. Betty est du genre à ne pas réfléchir et à vivre au jour le jour. Partir sur un coup de tête, un peu comme quand elle a quitté sa cambrousse l'année dernière pour venir à Bristol. Alors qu'au fond, ça ne change absolument rien, elle reste dans la merde, et jusqu'au cou, peu importe l'endroit où elle ira se réfugier. Le pire, c'est les nuits, quand elle ne trouve pas de connards chez qui pioncer en échange d'une baise. Parce que, dans ce cas là, elle se contente d'errer dans les rues de Bristol, et termine écroulée sur un banc dans l'espoir d'y dormir un peu. Comme une véritable clocharde, en somme. C'est bien beau d'avoir un cul et de savoir s'en servir, mais ça n'aide pas toutes les nuits, malheureusement. «  Putain de maladroit, tu peux pas regarder où tu vas ?  » maugréé t-elle, face à l'inconnu qui vient à peine de la percuter. Un musicien, vu l’étui de guitare qu'il transporte avec lui. « Désolé, désolé. Moi c'est Adrien. » Il tend la main et a un immense sourire sur ses lèvres. «  Maya. J'compte pas te serrer la main.  » Il remet sa main dans sa poche. «  Enchanté ! » «  Va te faire foutre.  » «  Ok. Je vais faire comme si t'étais enchantée de me rencontrer aussi. » Optimiste à la con. «  Fais donc. Tu m'offres un petit-déjeuner ? » Éclat de rire soudain chez le garçon. Betty, elle, ne voit absolument pas ce qu'il y a de drôle dans la situation. «  J'ai envie de te dire d'aller te faire foutre aussi.»  Le musicien gagne au moins une gifle de Betty. Susceptible ? Un peu. Elle a le droit de rembarrer les gens. Pas l'inverse. Caractère de chien? Totalement. «  Connard. » qu'elle lance avant de tourner les talons. «  C'est bon, t'énerves pas, je vais te l'offrir ton putain de petit-déjeuner. Reviens ! »

« C’ÉTAIT SI FORT, C’ÉTAIT SI BEAU. LA PHILOSOPHIE DE TON SOUFFLE ENTRE MES MOTS. »
~ M.


«  Adrien, faut que je te dise un truc.
- Tu veux enfin m'avouer que t'es raide dingue de moi ?
- Ferme-là, pour être raide dingue de toi, faut au minimum avoir les deux yeux crevés pour ne pas voir ta tronche hideuse, et ensuite être sourde pour ne pas supporter tes jérémiades.
- Je te rappelle que j'ai une fiancée en Russie hein, donc y'a au moins, sur cette Terre, une nana qui m'aime bien.
- Fiancée mes fesses, je suis sûre que tu l'as inventée de toutes pièces. En fait, je voulais te dire que je m'appelle Betty, en vrai. Pas Maya. Je me suis jamais appelée Maya.
- Paaaaaardon ? Betty ? Donc ça fait un an que comme un con, je t'appelle Maya ?
- C'est ça, ouais.
- Mouais. Je vais continuer à t'appeler Maya. Pourquoi tu m'as donné un faux prénom ?
- J 'en sais rien. Je pensais pas qu'on se verrait encore, un an après.
- T'es un peu naze comme nana, en fait.
- Ta gueule. »

Étrangement un an après leur rencontre, Betty et Adrien traînent toujours ensemble. Faut dire qu'ils étaient un peu seuls tous les deux, ça y a sans doute joué. Ils prennent souvent un petit-déjeuner ensemble. Une espèce de tradition à la con qui s'est installée entre eux, de par leur rencontre. Adrien est musicien. Ou chanteur. Ou compositeur. Ou peut-être les trois en même temps. Betty ne sait pas trop. Elle s’intéresse rarement aux gens, faut dire. C'est fastidieux de les entendre piailler sur leur vie, se plaindre, chialer, ou même pire, se vanter. Non, décidément, Betty se moque royalement de la vie des autres. Adrien, à ce qu'il lui a raconté, il se fait de l'argent en se produisant dans des clubs les soirs. Il dit économiser pour le jour où sa prétendue fiancée et lui seront réunis. Ce serait presque beau, à bien y regarder. Adrien, c'est également la seule personne dont Betty est un minimum proche. Ils n'ont jamais couché ensemble, n'ont aucun sentiment amoureux l'un pour l'autre, mais sont juste de bons amis, si on peut dire ça.

[…]

« Dans une semaine, je me tire.
- Tu pars ? Où ?
- En Russie. Evpraksiya ne peut pas venir, finalement.
- Evpra ? C'est qui ça ?
- Ma fiancée.
- Elle a un prénom vraiment horrible. Donc, mademoiselle ne peut pas ramener son cul de blondasse ici, mais toi, tu te rues à elle, comme un chiot ? C'est bien Adrien, d'ici quelques temps, t'arriveras à te faire respecter et à devenir un homme !
- Bordel, tu pourrais te la fermer parfois.
- C'est comment, la Russie ?
- Je sais pas trop. Froid, je crois.
- Dis, tu m'emmènes ? »

C'est plus ou moins de cette façon que Betty a le malheur de se retrouver en pleine Russie, à Moscou. N'empêche que sur le moment, ça lui semblait être une excellente idée, changer d'air, de pays, tout ça. Faut dire qu'elle ne prend jamais la peine de trop réfléchir, elle préfère agir sur le coup. Même si elle se retrouve parfois dans des galères pas possibles. De toutes façons, elle s'en est toujours sortie jusque là, donc bon. Elle s'inquiète pas.
Citation :
« Je t'ai piqué deux-trois billets pour prendre le train. Tu m'en voudras pas !
Betty. (ou Maya, si tu préfères) »
Ça, c'est le message sur un post-it que Betty laisse à Adrien, sur un post-it qu'elle colle contre la couverture du dictionnaire anglais-russe, russe-anglais du garçon. Ce n'est pas qu'elle ne veut plus le voir ou quelque chose comme ça, mais, voyez-vous, tenir la chandelle, très peu pour elle. Enfin, dans l'hypothèse où sa prétendue fiancée existe véritablement, bien sûr. Et puis, vous savez, on finit forcément par se lasser, à force de connaître une personne. C'est ce que Betty se dit, pour ne pas trop culpabiliser de disparaître dans la nature, comme ça. Il ne lui en voudra pas. De toute façon, il fallait s'y attendre.
Et puis, elle débarque à Saint-machinchose. Paraît que y'a un squat pour les gens qui se contentent de traîner comme elle. Ouais, les clochards. Ce sera toujours mieux que de roupiller sur un banc, faut dire. Néanmoins, un détail à ne pas négliger, Betty ne parle pas un mot du russe. Sauf pour dire « cake », mais bon. Elle s'en sortira bien.




COMMENT AS-TU CONNU LE FORUM : la pub sur bazzart ; PSEUDO : M.; ÂGE : seize ans.; PRÉSENCE : 5/7; SUR TON AVATAR : Brynja Jónbjarnardóttir ; TON PERSO C'EST : une invention; CODE DU RÈGLEMENT : , , ; UN PETIT COMMENTAIRE : Si je termine rapidement ma fiche, j'ai le droit à un cookie ? Arrow;


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
IDENTITY CARD

« Désirée Mc Arthur »
Féminin
→ NOMS COMPLETS : Désirée Mc Arthur
→ ÂGE : 25 ans
→ PAPIERS : 317
→ LIEU DE RÉSIDENCE : Kalininski
→ SITUATION : Célibataire
→ BOULOT : Danseuse classique



MessageSujet: Re: (betty) Et toutes les putes et les politiciens lèveront la tête et crieront : « sauvez-nous ». Et dans un murmure je dirai « non ».   Jeu 29 Déc - 17:32

*se jette sur Betty*
What a Face

Bienvenue sur le forum et bonne chance pour ta fiche
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
IDENTITY CARD

« Hélios W. Davidovich »
Masculin
→ NOMS COMPLETS : Hélios Wladimir Davidovich
→ ÂGE : 18 ans, j'suis vieux, merde..
→ PAPIERS : 766
→ LIEU DE RÉSIDENCE : Moskovski arround...
→ SITUATION : Charmeur comme je suis, mon coeur est libre et... Bref je suis célibataire quoi.
→ BOULOT : Lycéen, et emmerdeur à mes heures perdus.



MessageSujet: Re: (betty) Et toutes les putes et les politiciens lèveront la tête et crieront : « sauvez-nous ». Et dans un murmure je dirai « non ».   Jeu 29 Déc - 17:34

Roh la gonzesse !
Membre 70, tu as brisé le 69 de SMM
Bienvenue quand même
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
IDENTITY CARD

« Zakhar M. Levine »
Masculin
→ NOMS COMPLETS : Zakhar Maksim Levine.
→ ÂGE : 22 ans.
→ PAPIERS : 528
→ LIEU DE RÉSIDENCE : Vassilievski, le squat.
→ SITUATION : en relation libre avec ma main droite.
→ BOULOT : boss d'une multinationale de dealers. 8D



MessageSujet: Re: (betty) Et toutes les putes et les politiciens lèveront la tête et crieront : « sauvez-nous ». Et dans un murmure je dirai « non ».   Jeu 29 Déc - 17:35

Bienvenue !
T'as une citation de Watchmen. Je t'aime encore plus là.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
IDENTITY CARD

« Kaytlin E.L Swann-Payne »
Féminin
→ NOMS COMPLETS : kaytlin elizabeth lula swann-payne.
→ ÂGE : 20 ans.
→ PAPIERS : 1076
→ LIEU DE RÉSIDENCE : primorski
→ SITUATION : en couple? amoureuse en tout cas.
→ BOULOT : je sers, joue et chante dans un bar du centre ville. j'ai arrêté mes études en journalisme parce que je suis allée en taule. j'aimerai bien vivre de ma passion, la musique



MessageSujet: Re: (betty) Et toutes les putes et les politiciens lèveront la tête et crieront : « sauvez-nous ». Et dans un murmure je dirai « non ».   Jeu 29 Déc - 18:33

welcomeeeeeeeeee
merci de nous avoir rejoint, bonne chance pour ta fiche
n'hésites pas si tu as des questions

_________________


don't make me sad, don't make me cry.
come and take a walk on the wild side. let me kiss you hard in the pouring rain. you like your girls insane. choose your last words. this is the last time. cause you and I, we were born to die.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

IDENTITY CARD

« Invité »



MessageSujet: Re: (betty) Et toutes les putes et les politiciens lèveront la tête et crieront : « sauvez-nous ». Et dans un murmure je dirai « non ».   Jeu 29 Déc - 20:30

Bienvenue jolie jeune fille I love you
Revenir en haut Aller en bas

avatar
IDENTITY CARD

« Levannà A.T. Novacek-Levy »
Féminin
→ NOMS COMPLETS : Levannà Alice Thaïs Novacek-Levy - Mes parents ne pouvaient pas tomber d'accord entre le Russe et le Français... -
→ ÂGE : 21 ans
→ PAPIERS : 1090
→ LIEU DE RÉSIDENCE : Moskovski
→ SITUATION : Célibataire
→ BOULOT : Travaille chez un photographe en développement de pellicules.



MessageSujet: Re: (betty) Et toutes les putes et les politiciens lèveront la tête et crieront : « sauvez-nous ». Et dans un murmure je dirai « non ».   Jeu 29 Déc - 22:15

FEMMMMMMMME
Bienvenue et merci beaucoup d'être parmi nous
Je sens que je vais adorer ta petite personne, MOUAHAHA !

_________________


Lili, take another walk out of your fake world, please put all the drugs out of your hand. You'll see that you can breath without not back up, some much stuff you got to understand. For every step in any walk, any town of any thaught, i'll be your guide. For every street of any scene, any place you've never been, i'll be your guide. Lili, easy as a kiss we'll find an answer, put all your fears back in the shade. Don't become a ghost without no colour, cause you're the best paint life ever made. - Aaron, U-turn (Lili)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://insidemysquat.1fr1.net

avatar
IDENTITY CARD

« Felix Smith-Thomson »
Masculin
→ NOMS COMPLETS : Felix Charlie Isidor Smith-Thomson Dmitriev
→ ÂGE : 21 ans
→ PAPIERS : 267
→ LIEU DE RÉSIDENCE : chez Mark
→ SITUATION : Célibataire
→ BOULOT : Barman



MessageSujet: Re: (betty) Et toutes les putes et les politiciens lèveront la tête et crieront : « sauvez-nous ». Et dans un murmure je dirai « non ».   Jeu 29 Déc - 22:24

Bienvenue uglyjolie betty
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
IDENTITY CARD

« Judicaël V. Otrovski »
Féminin
→ NOMS COMPLETS : Judicaël Volodia Otrovski. (Ou Sacha Romanov, mais ça date.)
→ ÂGE : 20 ans.
→ PAPIERS : 477
→ LIEU DE RÉSIDENCE : Vassilievski. Dans le squat, wesh.
→ SITUATION : En orgie sexuelle. Disons que mon lit n'est jamais vide, et pourtant mon coeur est pris par quelqu'un que je ne nommerai pas.
→ BOULOT : Oganisateur de raves, chef autoproclamé (mais pas tyran) du squat, et chieur à plein temps.



MessageSujet: Re: (betty) Et toutes les putes et les politiciens lèveront la tête et crieront : « sauvez-nous ». Et dans un murmure je dirai « non ».   Ven 30 Déc - 0:27

On va bien s'entendre dis donc.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

IDENTITY CARD

« Invité »



MessageSujet: Re: (betty) Et toutes les putes et les politiciens lèveront la tête et crieront : « sauvez-nous ». Et dans un murmure je dirai « non ».   Ven 30 Déc - 11:26

Citation :
On va bien s'entendre dis donc.

Bienvenue et bonne chance pour ta fiche
Revenir en haut Aller en bas

avatar
IDENTITY CARD

« Betty M-J Hastings »
Féminin
→ NOMS COMPLETS : Betty Marie-Jeanne Hastings.
→ ÂGE : Dix-neuf piges.
→ PAPIERS : 41
→ LIEU DE RÉSIDENCE : Le squat.
→ SITUATION : Baiseuse professionnelle. Ouais, libre mais libertine, en plus soutenu.
→ BOULOT : Parfois. Fait n'importe quoi quand il est question d'argent. Peut être prostituée, pianiste (même si elle n'a jamais touché un piano), arnaqueuse, dealeuse, peu importe.



MessageSujet: Re: (betty) Et toutes les putes et les politiciens lèveront la tête et crieront : « sauvez-nous ». Et dans un murmure je dirai « non ».   Ven 30 Déc - 14:16

Désirée Mc Arthur a écrit:
*se jette sur Betty*
What a Face

Bienvenue sur le forum et bonne chance pour ta fiche

Merci beaucoup ! Michelle quoi !

Hélios W. Davidovich a écrit:
Roh la gonzesse !
Membre 70, tu as brisé le 69 de SMM
Bienvenue quand même
Booh, si tu veux, on peut en faire un, 69. Pour me faire pardonner.
Merci !

Zakhar M. Levine a écrit:
Bienvenue !
T'as une citation de Watchmen. Je t'aime encore plus là.

T'as vu ça ! Merci ! I love you

Kaytlin E.L Swann-Payne a écrit:
welcomeeeeeeeeee
merci de nous avoir rejoint, bonne chance pour ta fiche
n'hésites pas si tu as des questions

Merci beaucoup !

Lou-Pipper C. O'Hara a écrit:
Bienvenue jolie jeune fille I love you

Merci !


Levannà A.T. Novacek-Levy a écrit:
FEMMMMMMMME
Bienvenue et merci beaucoup d'être parmi nous
Je sens que je vais adorer ta petite personne, MOUAHAHA !

FEMME ! Merci ! I love you (tu rigoles, Betty est détestable. )

Felix Smith-Thomson a écrit:
Bienvenue uglyjolie betty
Chico ! I love you Toi, t'as le droit de me faire toutes formes de cochonneries quand tu veux. Merci ! I love you

Judicaël V. Otrovski a écrit:
On va bien s'entendre dis donc.
Ah ouais, tu penses ?

Alaska R. Stones a écrit:
On va bien s'entendre dis donc.

Bienvenue et bonne chance pour ta fiche

Merci ! I love you
(t'as loupé ta citation Arrow )
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
IDENTITY CARD

« Felix Smith-Thomson »
Masculin
→ NOMS COMPLETS : Felix Charlie Isidor Smith-Thomson Dmitriev
→ ÂGE : 21 ans
→ PAPIERS : 267
→ LIEU DE RÉSIDENCE : chez Mark
→ SITUATION : Célibataire
→ BOULOT : Barman



MessageSujet: Re: (betty) Et toutes les putes et les politiciens lèveront la tête et crieront : « sauvez-nous ». Et dans un murmure je dirai « non ».   Ven 30 Déc - 14:18

Je prends note !
Mon lit t'accueilles quand tu veux poupée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
IDENTITY CARD

« Levannà A.T. Novacek-Levy »
Féminin
→ NOMS COMPLETS : Levannà Alice Thaïs Novacek-Levy - Mes parents ne pouvaient pas tomber d'accord entre le Russe et le Français... -
→ ÂGE : 21 ans
→ PAPIERS : 1090
→ LIEU DE RÉSIDENCE : Moskovski
→ SITUATION : Célibataire
→ BOULOT : Travaille chez un photographe en développement de pellicules.



MessageSujet: Re: (betty) Et toutes les putes et les politiciens lèveront la tête et crieront : « sauvez-nous ». Et dans un murmure je dirai « non ».   Ven 30 Déc - 16:23

WHOOOOO MINOU, je te laisses t'approcher de ma femme seulement si... j'ai le privilège de t'appeler Minou autant de fois que je veux, MOUAHAHA

Bet; Sinon, concernant l'avatar pour ton amie, j'ai pensé à Léa Seydoux, Ginta Lapina, daphne groeneveld ou Abbey lee Kershaw

_________________


Lili, take another walk out of your fake world, please put all the drugs out of your hand. You'll see that you can breath without not back up, some much stuff you got to understand. For every step in any walk, any town of any thaught, i'll be your guide. For every street of any scene, any place you've never been, i'll be your guide. Lili, easy as a kiss we'll find an answer, put all your fears back in the shade. Don't become a ghost without no colour, cause you're the best paint life ever made. - Aaron, U-turn (Lili)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://insidemysquat.1fr1.net

avatar
IDENTITY CARD

« Betty M-J Hastings »
Féminin
→ NOMS COMPLETS : Betty Marie-Jeanne Hastings.
→ ÂGE : Dix-neuf piges.
→ PAPIERS : 41
→ LIEU DE RÉSIDENCE : Le squat.
→ SITUATION : Baiseuse professionnelle. Ouais, libre mais libertine, en plus soutenu.
→ BOULOT : Parfois. Fait n'importe quoi quand il est question d'argent. Peut être prostituée, pianiste (même si elle n'a jamais touché un piano), arnaqueuse, dealeuse, peu importe.



MessageSujet: Re: (betty) Et toutes les putes et les politiciens lèveront la tête et crieront : « sauvez-nous ». Et dans un murmure je dirai « non ».   Ven 30 Déc - 16:42

Felix Smith-Thomson a écrit:
Je prends note !
Mon lit t'accueilles quand tu veux poupée.

Tu sais, moi je pense que tu devrais réfléchir à un lien supertropcouledelamorkitu pendant que je rédige ma fiche.

Levannà A.T. Novacek-Levy a écrit:
WHOOOOO MINOU, je te laisses t'approcher de ma femme seulement si... j'ai le privilège de t'appeler Minou autant de fois que je veux, MOUAHAHA

Bet; Sinon, concernant l'avatar pour ton amie, j'ai pensé à Léa Seydoux, Ginta Lapina, daphne groeneveld ou Abbey lee Kershaw

Mon amie, elle s'est inscrite en tant que Gareth.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
IDENTITY CARD

« Levannà A.T. Novacek-Levy »
Féminin
→ NOMS COMPLETS : Levannà Alice Thaïs Novacek-Levy - Mes parents ne pouvaient pas tomber d'accord entre le Russe et le Français... -
→ ÂGE : 21 ans
→ PAPIERS : 1090
→ LIEU DE RÉSIDENCE : Moskovski
→ SITUATION : Célibataire
→ BOULOT : Travaille chez un photographe en développement de pellicules.



MessageSujet: Re: (betty) Et toutes les putes et les politiciens lèveront la tête et crieront : « sauvez-nous ». Et dans un murmure je dirai « non ».   Ven 30 Déc - 16:44

Ho d'accord, c'est elle le sexy boy

_________________


Lili, take another walk out of your fake world, please put all the drugs out of your hand. You'll see that you can breath without not back up, some much stuff you got to understand. For every step in any walk, any town of any thaught, i'll be your guide. For every street of any scene, any place you've never been, i'll be your guide. Lili, easy as a kiss we'll find an answer, put all your fears back in the shade. Don't become a ghost without no colour, cause you're the best paint life ever made. - Aaron, U-turn (Lili)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://insidemysquat.1fr1.net

avatar
IDENTITY CARD

« Felix Smith-Thomson »
Masculin
→ NOMS COMPLETS : Felix Charlie Isidor Smith-Thomson Dmitriev
→ ÂGE : 21 ans
→ PAPIERS : 267
→ LIEU DE RÉSIDENCE : chez Mark
→ SITUATION : Célibataire
→ BOULOT : Barman



MessageSujet: Re: (betty) Et toutes les putes et les politiciens lèveront la tête et crieront : « sauvez-nous ». Et dans un murmure je dirai « non ».   Ven 30 Déc - 16:52

Cela s'appelle du chantage ! NON, je refuse !! Tu ne m'appelleras pas Minou autant de fois que tu le voudras. A la place, je te demande un liendelamortquituesaméméenstringléopard, yesh !

Et t'inquiète Betty, je vais réfléchir -toi aussi de ton côté hein. Je te veux

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
IDENTITY CARD

« Betty M-J Hastings »
Féminin
→ NOMS COMPLETS : Betty Marie-Jeanne Hastings.
→ ÂGE : Dix-neuf piges.
→ PAPIERS : 41
→ LIEU DE RÉSIDENCE : Le squat.
→ SITUATION : Baiseuse professionnelle. Ouais, libre mais libertine, en plus soutenu.
→ BOULOT : Parfois. Fait n'importe quoi quand il est question d'argent. Peut être prostituée, pianiste (même si elle n'a jamais touché un piano), arnaqueuse, dealeuse, peu importe.



MessageSujet: Re: (betty) Et toutes les putes et les politiciens lèveront la tête et crieront : « sauvez-nous ». Et dans un murmure je dirai « non ».   Ven 30 Déc - 18:12

Spoiler:
 
On se mpotte dès qu'on a un truc hein.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
IDENTITY CARD

« Felix Smith-Thomson »
Masculin
→ NOMS COMPLETS : Felix Charlie Isidor Smith-Thomson Dmitriev
→ ÂGE : 21 ans
→ PAPIERS : 267
→ LIEU DE RÉSIDENCE : chez Mark
→ SITUATION : Célibataire
→ BOULOT : Barman



MessageSujet: Re: (betty) Et toutes les putes et les politiciens lèveront la tête et crieront : « sauvez-nous ». Et dans un murmure je dirai « non ».   Ven 30 Déc - 18:22

Promis
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

IDENTITY CARD

« Invité »



MessageSujet: Re: (betty) Et toutes les putes et les politiciens lèveront la tête et crieront : « sauvez-nous ». Et dans un murmure je dirai « non ».   Ven 30 Déc - 18:37

bienvenue beauté
Revenir en haut Aller en bas
Invité

IDENTITY CARD

« Invité »



MessageSujet: Re: (betty) Et toutes les putes et les politiciens lèveront la tête et crieront : « sauvez-nous ». Et dans un murmure je dirai « non ».   Ven 30 Déc - 19:53

tu pues toi
Revenir en haut Aller en bas

avatar
IDENTITY CARD

« Betty M-J Hastings »
Féminin
→ NOMS COMPLETS : Betty Marie-Jeanne Hastings.
→ ÂGE : Dix-neuf piges.
→ PAPIERS : 41
→ LIEU DE RÉSIDENCE : Le squat.
→ SITUATION : Baiseuse professionnelle. Ouais, libre mais libertine, en plus soutenu.
→ BOULOT : Parfois. Fait n'importe quoi quand il est question d'argent. Peut être prostituée, pianiste (même si elle n'a jamais touché un piano), arnaqueuse, dealeuse, peu importe.



MessageSujet: Re: (betty) Et toutes les putes et les politiciens lèveront la tête et crieront : « sauvez-nous ». Et dans un murmure je dirai « non ».   Ven 30 Déc - 20:07

A. Polina Loban-Koskov a écrit:
bienvenue beauté
Merci, j'adore le pseudo ! I love you

Emrys Rhodes a écrit:
tu pues toi

C'toi qui pues. Et je te prie de ne pas squatter ma fiche. (minhouuuu je t'aime I love you )
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
IDENTITY CARD

« Kaytlin E.L Swann-Payne »
Féminin
→ NOMS COMPLETS : kaytlin elizabeth lula swann-payne.
→ ÂGE : 20 ans.
→ PAPIERS : 1076
→ LIEU DE RÉSIDENCE : primorski
→ SITUATION : en couple? amoureuse en tout cas.
→ BOULOT : je sers, joue et chante dans un bar du centre ville. j'ai arrêté mes études en journalisme parce que je suis allée en taule. j'aimerai bien vivre de ma passion, la musique



MessageSujet: Re: (betty) Et toutes les putes et les politiciens lèveront la tête et crieront : « sauvez-nous ». Et dans un murmure je dirai « non ».   Dim 1 Jan - 1:43

tout est parfait ma belle. j'aime beaucoup ton style d'écriture !
je te valide, t'ajoute à ton groupe et au bottin. I love you
HAVE FUUUUUN

_________________


don't make me sad, don't make me cry.
come and take a walk on the wild side. let me kiss you hard in the pouring rain. you like your girls insane. choose your last words. this is the last time. cause you and I, we were born to die.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

IDENTITY CARD

« Invité »



MessageSujet: Re: (betty) Et toutes les putes et les politiciens lèveront la tête et crieront : « sauvez-nous ». Et dans un murmure je dirai « non ».   Dim 1 Jan - 3:30

Bienvenue parmi nous =)
Revenir en haut Aller en bas

avatar
IDENTITY CARD

« Betty M-J Hastings »
Féminin
→ NOMS COMPLETS : Betty Marie-Jeanne Hastings.
→ ÂGE : Dix-neuf piges.
→ PAPIERS : 41
→ LIEU DE RÉSIDENCE : Le squat.
→ SITUATION : Baiseuse professionnelle. Ouais, libre mais libertine, en plus soutenu.
→ BOULOT : Parfois. Fait n'importe quoi quand il est question d'argent. Peut être prostituée, pianiste (même si elle n'a jamais touché un piano), arnaqueuse, dealeuse, peu importe.



MessageSujet: Re: (betty) Et toutes les putes et les politiciens lèveront la tête et crieront : « sauvez-nous ». Et dans un murmure je dirai « non ».   Dim 1 Jan - 3:40

Merci !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

IDENTITY CARD

« Contenu sponsorisé »



MessageSujet: Re: (betty) Et toutes les putes et les politiciens lèveront la tête et crieront : « sauvez-nous ». Et dans un murmure je dirai « non ».   

Revenir en haut Aller en bas
 

(betty) Et toutes les putes et les politiciens lèveront la tête et crieront : « sauvez-nous ». Et dans un murmure je dirai « non ».

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
squat my mind :: LET'S PLAY A LOVE CHARACTER :: ❖ C'est l'histoire d'un mec... :: fiches validées-